Visite de la délégation de Brühl à Sceaux

du 18 au 22 mai 2017
samedi 24 juin 2017
par  Emmanuel HENNEQUIN
popularité : 94%

Ce jeudi 18 mai, c’est sous une pluie battante que le car est arrivé. Tout le monde se réfugie dans la salle d’accueil de la Mairie où nous retrouvons nos hôtes. Mais nous sommes bientôt invités dans la salle Erwin Guldner où un pot de l’amitié nous est offert après le traditionnel mot de bienvenue de Chantal Brault, maire-adjoint.
C’est sous une pluie encore un peu forte que nous conduisons nos hôtes à notre domicile. Nous passons cette soirée en famille à faire plus ample connaissance. Nos hôtes connaissent très bien Sceaux ainsi que la France pour y avoir plusieurs fois séjourné.

Le vendredi, nous nous levons de bonne heure pour être au rendez-vous au château de l’Amiral. Là, nous apprenons que le car a eu beaucoup de mal à entrer dans la parking et, effectivement, des débris de verre (provenant du survitrage anti-solaire) attestent de cette difficulté due à l’étroitesse du portail mais aussi à la densité de circulation, la pluie et … la longueur du car !
A 8h30, nous partons pour une journée à Vincennes et d’abord son château. La circulation est suffisamment fluide pour que nous arrivions largement avant l’heure de notre rendez-vous. Heureusement le temps s’est mis au beau et le restera toute la journée.
A 10h30, nous pouvons accéder au donjon, chacun muni de son audio guide réglé sur la langue de son choix. La visite commence par le châtelet et le chemin de ronde, puis on accède au donjon proprement-dit via un pont-levis. Dans celui-ci, on découvre les différentes pièces : salle d’accueil, chambre royale, cabinet de travail, chapelle, trésor. L’audio guide raconte les différents épisodes qui se sont déroulées dans ces salles, ce qui a parfois été perçu un peu long !!!
La visite se poursuit par la visite de la chapelle, malheureusement en restauration (et donc sans ses vitraux).
C’est l’heure du déjeuner, et celui-ci se passe au restaurant « le Petit Bofinger », juste en face du château. Le menu retenu a semblé bien apprécié par tous les hôtes.

JPEG - 26.8 ko
Une écoute attentive des explications de Michael

L’après-midi, nous devons aller au parc floral. Nous pensions y aller à pied mais le car doit changer de place car la durée de stationnement est limitée. Malheureusement, deux voitures se sont garées juste devant et derrière, rendant la sortie du car impossible. Mais, l’union faisant la force, les « hommes » poussent une des deux voitures (la plus légère) sur le trottoir, libérant ainsi le car de son créneau. Le temps que tout le monde monte dans le car, la propriétaire de la voiture est revenue. L’histoire ne dit pas ce qu’elle pensa de retrouver sa voiture ainsi déplacée mais elle partit rapide-ment sans demander son reste !!!
Le car n’eut donc aucun mal à sortir de son parking et à rejoindre le parc floral. La visite se fit librement, avec une attention plus particulière pour les rhododendrons dont c’était l’époque de floraison. Nous fûmes aussi attirés par une exposition de peinture très variée et fort intéressante.
Mais il faut rentrer à Sceaux et retrouver le parking de l’Amiral, où le car entre directement sans aucune manœuvre. Bravo au chauffeur et un grand merci à Bernard qui nous a préparé cette journée.
La soirée se passe entre amis autour d’un agréable repas préparé par chacun. C’est l’occasion de faire plus ample connaissance avec nos hôtes respectifs.

JPEG - 13 ko
Collège des Bernardins

Samedi matin, nous partons déambuler dans la rue Houdan, admirant au passage quelques voitures anciennes, puis au marché pour y faire quelques courses et enfin l’église. Après un déjeuner rapide, nous partons pour la promenade dans le Quartier Latin préparée par Michael. Le livret en allemand préparé à cette occasion s’avère bien utile à nos hôtes (disponible en bas de cette page) et complète les informations orales données sur place. Parmi les sites visités, on citera l’église Saint-Nicolas-du-Chardonnet, le Collège des Bernardins, la terrasse de l’Institut du Monde Arabe (d’où l’on a une vue panoramique sur la Cathédrale et le nord de Paris), le Jardin des Plantes, la Mosquée de Paris (où nous est offert un thé à la menthe accompagné d’un gâteau oriental) et les Arènes de Lutèce. Malheureusement, le programme de visite était trop ambitieux et il nous faut raccourcir le trajet car la journée n’est pas finie. En effet, ce soir nous sommes invités à la Mairie pour le repas officiel offert par la ville.
Ce repas s’est déroulé dans une bonne ambiance avec un menu de choix ! Entre le fromage et le dessert, nous eûmes droit aux traditionnels discours (et leurs traductions) des Maires, des Présidents de nos associations respectives. Le thème général était, bien sûr, le renforcement de l’Europe. A noter la présence des présidents des associations de tennis (Sceaux et Brühl) dont c’était la première rencontre. Puis ce fut le tour des échanges de cadeaux.

JPEG - 52.9 ko
Dans l’Arboretum

Le dimanche matin, c’était la journée en famille. Nous avons opté avec nos hôtes d’aller à l’arboretum de Chatenay et à la maison de Chateaubriand. Nos hôtes y étaient déjà venus mais ont bien apprécié la fraîcheur des jardins et la visite de l’intérieur de la maison.
Après un déjeuner chez nous, nos hôtes sont partis pour la « dégustation œnologique » organisée par Guy. A leur retour, nous avons plus appris sur les difficultés du car à passer dans certains rues de la banlieue parisienne que sur les vins eux-mêmes. Apparemment, les Allemands n’ont pas les mêmes goûts que nous !!!
Enfin, ce fut la soirée des adieux qui eut lieu à l’ancienne Mairie, dans une salle rapidement disposée par une équipe dynamique. Le buffet préparé par notre traiteur habituel (Fernande Diaz) fut fort apprécié, en particulier la terrine de poisson et les desserts. Le vin, fourni par le CSAI, fut aussi bien prisé, vu le nombre de bouteilles vides à la fin !!!

Lundi, matin le rendez-vous a été fixé à 7h30, toujours au parking du château de l’Amiral. C’est l’heure des derniers échanges, dont le thème général est « à l’année prochaine à Brühl », et des embrassades avant le départ à 8h pile. Cette fois le car n’a aucun problème pour quitter le parking et se mettre dans le flot de la circulation matinale.

PDF - 1.1 Mo

Navigation

Articles de la rubrique