Visite de la délégation de Leamington au Château de Fontainebleau

4 avril 2016 (après-midi)
jeudi 23 juin 2016
par  Emmanuel HENNEQUIN
popularité : 49%

Article rédigé par Chris Davis et traduit par Dominique Daugeras

JPEG - 12.6 ko
L’entrée du Château

Our Monday afternoon commenced with a leisurely lunch lasting over two hours at the Auberge de la Terrace restaurant near the beautiful river Loing in the village of Moret sur Loing. We enjoyed a tasty chicken and rice dish followed by a "floating islands " desert of meringue and custard, all washed down with plenty of red and white wine. We then set off in our coach in convivial mood in bright sunshine for the short woodland drive of some 5 km to The Chateau de Fontainebleau, famous rural hunting home of the French Kings.

A short walk through the impressive royal gates past the magnificent front façade and we had arrived even a little early at the reception area. However the new computer check-in system was having a Monday wobbly session and we then had to stand and wait and hope. However Michael Purdue our leading French host was able to reassure us in his best fluent native English manner that all would be well, as indeed it was, and we were all soon safely ushered inside.

Each of us received our own personal hand-held audio and visual guide to enable us to freely explore the vast palace of galleries and sumptuous displays at our disposal. We learnt that this rural residence for French sovereigns was originally a medieval monastery and hunting lodge set up in 1259 by Louis VII. The embellishments we see today were commenced in the 1528 by François I and successive French kings from Henri IV to Louis XIII, Louis XIV, Louis XV, and Louis XVI all added their own stamp and splendour to the apartments and galleries. Louis XIV revelled most in the palace and the pleasures of hunting and I was impressed to see the private Boudoir of Marie- Antoinette, although I did not spot any cake !

JPEG - 22.9 ko
Portrait de François Ier

The most impressive rooms were to be found in the Napoleon I section. In 1804 Napoleon Bonaparte transformed the palace into his own sumptuous residence for himself and Josephine and we saw a whole series of depictions of the style and luxury of the Emperor’s bedchamber, bathroom, antechamber, library and billiards room. Notable was a games room to teach his son Napoleon II the arts of war with miniature artillery pieces and toy soldiers.

A special museum showed how he surrounded himself with the manifestations of royal power such as a picture gallery of his imperial family, ceremonial table service and ornate furniture. A further section showed the Emperor at War in his tent "palace" with map table and folding bed.

The final impression was of the large and elaborate Trinity Chapel with high painted ceiling and high windows begun by François I and completed by Louis XIII. Here Louis XV was married and the future Napoleon III was baptised in 1810 before later spending a short period in exile at Clarendon Avenue in Royal Leamington Spa, where presumably he felt at home !

The visit was soon over and brought to an end a very interesting and well organised excursion day by our accompanying French hosts. I soon fell asleep on the ride back to Sceaux dreaming of the good life under French ruling dynasties and wondering why France ever became a Republic !

JPEG - 31 ko
Portrait de Napoléon Ier

Notre lundi après midi commença par un fort agréable déjeuner qui dura plus de deux heures à l’Auberge de la Terrasse au bord de la jolie rivière traversant le village de Moret sur Loing. Nous dégustâmes une délicieuse poule au riz suivie d’une île flottante, le tout arrosé de vin rouge et de vin blanc. De fort joyeuse humeur, nous repartîmes en car, sous un beau soleil, sur une route traversant la forêt pour arriver environ 5 km plus loin au Château de Fontainebleau, la célèbre résidence de chasse des rois de France.

Nous franchîmes à pied l’impressionnante entrée royale, passâmes devant la magnifique façade, et arrivâmes avec un peu d’avance dans le hall d’accueil. Cependant, le nouveau système informatique de la billetterie se livra à son petit caprice hebdomadaire : il nous fallut donc attendre debout en croisant les doigts. Cependant Michael Purdue, notre hôte et guide français s’employa à nous rassurer dans son meilleur anglais (sa langue maternelle), et de fait, nous pûmes tous bientôt entrer sans difficulté.

Chacun d’entre nous reçut un audio-guide pour nous permettre d’explorer librement l’immense château, ses galeries et ses magnifiques collections. Nous apprîmes que cette résidence rurale des souverains français était à l’origine un monastère médiéval et un relais de chasse construit par Louis VII. Les travaux d’embellissement furent commencés en 1528 par François Ier, puis ses successeurs, Henri IV, Louis XIII, Louis XIV, Louis XV, Louis XVI ajoutèrent tous leur note personnelle aux appartements et galeries. C’est Louis XIV qui sut le mieux profiter de ce château et des plaisirs de la chasse. J’ai admiré le boudoir privé de Marie-Antoinette, même si je n’y ai pas aperçu la moindre brioche.

Les pièces les plus impressionnantes se trouvent dans la partie Napoléon. En 1804, Napoléon Bonaparte transforma le château pour en faire une somptueuse résidence pour lui-même et Joséphine, et nous découvrîmes toute une série de salles représentatives du style et du luxe impérial : chambre à coucher, salle de bains, antichambre, bibliothèque et salle de billard de l’Empereur. Particulièrement remarquable était la salle de jeu où celui-ci enseigna l’art de la guerre à son fils le futur Napoléon II, à l’aide de modèles réduits de pièces d’artillerie et de petits soldats.

Un musée montrait comment il s’entourait des manifestations du pouvoir royal, avec une galerie de portraits de la famille impériale, des services de table pour les réceptions et des meubles somptueux. Une autre section était consacrée à l’empereur en campagne, installé dans sa tente impériale, avec table des cartes et lit de camp.

JPEG - 52.1 ko
Chapelle de la Trinité

Nous terminâmes par la grande et magnifique Chapelle de la Trinité avec ses hautes voûtes peintes et ses fenêtres élevées, commencée par François 1 et achevée par Louis XIII. C’est là que furent célébrés le mariage de Louis XV, et le baptême du futur Napoléon III, avant qu’il ne parte plus tard pour un exil de courte durée à Royal Leamington Spa, où, logeant sur Clarendon Avenue, on peut supposer qu’il se sentit chez lui.

La visite s’acheva ensuite rapidement, mettant un point final à une journée d’excursion très intéressante et bien organisée par nos hôtes français qui nous accompagnaient. Je m’endormis pendant le retour, rêvant de la belle vie au temps de la royauté française, et me demandant pourquoi diable la France avait bien pu devenir une république !